portrait of myself as my father

Etats-Unis | Danse/Performance

Nora Chipaumire

► 8 & 9 février – 20h15 | Durée 1h15 ► Manège /

 

Une pièce explosive sur un ring de boxe : le père et la fille sont sanglés l’un à l’autre, à la fois liés et opposés. Le père imaginaire se débat, danse et se révolte : contre les pressions, le poids des traditions et du colonialisme. Dans portrait of myself as my father, Nora Chipaumire, née au Zimbabwe et sacrée rock-star de la danse new-yorkaise, évoque son père à la fois super-héros et antihéros. Elle le projette dans les schémas de réussite actuels, à commencer par le sportif conquérant. Aussi, les parures africaines prennent la forme d’armures de football américain. Chipaumire arpente le ring-monde avec Kaolack, danseur issu de la compagnie Jant-bi de Germaine Acogny. Par une sorte de Sacre du printemps doublement inversé, la chorégraphe, primée de trois Bessie Awards, interroge le statut du mâle de peau noire dans le monde actuel. (Thomas Hahn)

" Chipaumire est devenue une rock star de la danse new-yorkaise, avec un énorme talent qui souffle tout sur son passage."
Dance Magazine 


"Miss Chipaumire est une artiste d'une furieuse intensité." The New York Times

 

Reportage réalisé au BAM 2016 Next Wave Festival, 2016

Chorégraphe, créateur : Nora Chipaumire | Avec : Pape Ibrahima Ndiaye (Kaolack), Shamar Watt | Directeur technique : Olivier Clausse | © Chris Cameron.