LE SEC ET L'HUMIDE

Belgique | Théâtre

Guy Cassiers/Toneelhuis

►11 & 12 FéVRIER – 20h15 | Durée : 55' ► Manège / En français

 

Le sec et l’humide est une ébauche qu’a élaborée Guy Cassiers dans le cadre de sa mise en scène des Bienveillantes d’après le roman éponyme de Jonathan Littell. Pendant qu’il menait des recherches pour l’écriture de ce roman volumineux sur la Seconde Guerre mondiale, raconté de manière surprenante du point de vue du bourreau, Littell a également rédigé un essai, Le sec et l’humide. Selon Littell, cet essai est « né d’une rencontre entre les hypothèses avancées par un brillant chercheur allemand aux orientations diversifiées, Theweleit, et de l’ouvrage d’un fasciste belge (Léon Degrelle, ndlr) dont le langage métaphorique et l’usage de la langue en général permettent de comprendre la structure de sa pensée. »
Dans Le sec et l’humide, l'auteur, Jonathan Littell confronte le langage métaphorique de Degrelle aux théories sur le fascisme de Theweleit. D’emblée défile une succession d’images telles que Degrelle les
« voit » : face à l’organisation créatrice, constructive, ordonnée, propre et sèche des Allemands et de leurs alliés, Degrelle dépeint des images atroces du monde russe faible, désordonné, nonchalant, visqueux, vaseux, fétide et humide dans lequel les opposants aux Allemands sont menacés d’être entraînés. Deux voix prennent la parole dans l’essai : d’une part, Degrelle en personne, à travers de longs extraits de son livre La campagne de Russie, et d’autre part, un commentateur (objectif ?).
L’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique, l’IRCAM, offre à Guy Cassiers la possibilité d’effectuer une recherche sonore et des expériences vocales qui donnent lieu à d’intéressantes transfor-mations entre l’historien objectif et l’objet de son historiographie, Léon Degrelle.

« Le sec et l'humide était conçu comme un moment de présentation publique, un exercice. Mais Cassiers en a fait un spectacle élaboré, dont l’énoncé est clair et explicite. « Cette expérimentation sonore a joué un rôle essentiel, pour moi, dit-il. Nous en savons maintenant assez pour travailler au langage forme des Bienveillantes. » De Standaard

 

Le sec et l'humide from Toneelhuis on Vimeo.

Mise en scène : Guy Cassiers | Texte : Jonathan Littell | Jeu : Filip Jordens | Voix : Johan Leysen | Dramaturgie : Erwin Jans | Conception son : Diederik De Cock | Assistance à la mise en scène : Camille de Bonhomme | Production : Toneelhuis | Coproduction : IRCAM - Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique | Avec le support de Creative Europe Progamme of the European Union | ©DR.